Accéder au contenu principal

La Dérégularisation de la société comme motif d’exploitation


Cela peut sembler triste ou tristement réaliste mais je ne crois pas en la bonté intrinsèque de l’homme ; en un humanisme transcendant du jour au lendemain les besoins de chacun et qui finirait par mettre « à plat » une société idéologiquement juste et égalitaire.

Cette pensée vient du fait que par le passé des groupes d’hommes et des femmes ont réussi à fomenter de guerres d’une cruauté si barbares qu’il n’est même pas possible d’en trouver un comparatif dans le monde animal. Ces hommes et ces femmes ou tout du moins leur idéologie n’ont pas disparu pour la cause. Cette dernière n’a fait qu’évoluer au fil du temps pour donner aujourd’hui ce que nous qualifions de néolibéralisme… D’une manière relativement grossière mais néanmoins emprunte d’une certaine vérité, le néolibéralisme représente les travers les plus pervers de l’accumulation des richesses et du capital entre les mains d’un club de milliardaires en manque de sensations fortes, comme le symbolise parfaitement les dirigeants du G.A.F.A. Ces derniers se préoccupants beaucoup plus de leur pérennité que de celle de l’espèce humaine voir de toutes les espèces vivantes sur notre planète Terre… Ces individus ultrariches sont incapables de comprendre que le bien de la « collectivité » mondiale doit prendre le pas sur leurs aspirations personnelles. Il est ici question d’entrevoir une répartition équitable des richesses mondiales vers le portefeuille du tout quidam au-delà de leurs égocentrismes et de leurs narcissismes n’ayant aucune limite et dont le seul but avéré semble être de partir à la conquête des Étoiles…

La question que nous sommes en droit de nous poser est de nous demander comment ces individus ultrariches ont fait pour réussir à tromper le système économique dans le but de le déréguler et de nous asservir par voie de conséquence ? Intuitivement, il nous apparait que le fait que le monde soit à présent « globalisé », qu’il soit possible de recevoir une information ou un bien provenant de l’autre bout de la planète vers sont opposé le plus éloignés en termes de position géographique, ne fait que de renforcer leurs « pouvoirs » au détriment du nôtre. Pour contextualiser notre problématique et la mettre au centre de la considération émise dans ce texte ; force est de constater qu’au niveau de la Belgique, il semble impossible de mettre en œuvre une politique Globale partant du régionale (belge) et remontant jusqu’au pouvoir fédéral (Belgique) puis Européen et Mondiale. C’est justement ce fait qui nous semble assuré la perversité du système mis en place par les « malfaisants » milliardaires en manque de sensations fortes pour nous asservir plus qu’il n’en faut. En effet, comment rendre crédible une politique locale puis régionale et ainsi de suite jusqu’au niveau Européen sans tomber dans les embuches et les travers conscients de l’impossibilité de fédérer une Europe qui fonce à toute allure bien à droite de l’échiquier politique, alors qu’il nous faut constater que « Dame nature » nous force la main pour nous ramener bien à gauche de ce dernier. Plus les milliardaires et leurs lobbys s’efforceront de déréguler la possibilité d’une politique globale – européenne et mondiale - tournée vers la pérennité d’une société respectueuse d’elle-même et autosuffisante, plus notre « monde » se dirigera vers sa perte totale vu le peu de temps qu’il nous reste avant que dite cette société néolibérale n’ait tout détruit.

Pour conclure, il serait triste de constater que ces milliardaires n’auront eu pour seule ambition sadique que de se prouver qu’il était possible de jouer l’avenir de l’humanité sur une table de black Jack et dont nous auront fait les frais bien avant eux ; ces derniers étant déjà bien loin au moment de cette apocalypse annoncées puisqu’à ce moment précis, ce club du G.A.F.A voguera dans un suppositoire interstellaire pour aller se cacher au fond d’une grotte située sur la planète Mars…

Peut-être que des "Martiens" comprendront leur démarche mais sincèrement ce type de personne me dépasse! 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Croissance sociétaire, histoire d'un suicide collectif annoncé

                 A voir ce que l’humanité s’offre comme image d’elle-même aux travers des journaux télévisés, des médias et de tout ce qui est porté à la vue de tous comme devant être le reflet du genre humain, il est question de se demander à quoi rime cette manie de présenter notre civilisation comme étant une chose des plus sales ayant jamais rongé le Monde contemporain ?             Ne serait-il pas plus juste de se questionner sur la raison profonde de cette façon de nous montrer sous des auspices de mauvaises espérances et, de nous demander pourquoi nous avons ce « besoin » de nous voir nous-mêmes comme le pire des virus ou une maladie encore plus mortelle que le cancer ? Pourquoi nous jetons nous la pierre si souvent sans qu’il y ait de véritable coupable de l’autre côté de la rive ? Pourquoi l’ethnie de l’autre bord de cette rivière est forcément, la sale, la brutale, la méchante « Russie communiste » pour reprendre cette figure rhétorique, justificatif tout trouvé pour exp

La télé réalité et le sadisme de classe

       La télé-réalité tels que nous la connaissons aujourd’hui reflète encore moins qu’hier, ce que nous pourrions qualifier du fonctionnement « véridique » d’un groupe social. De plus, ce genre d’émission semble à présent tournée vers la mise en ridicule des « acteurs » qu’elle comporte et cette dernière ne rempli plus que la fonction d’une « institution » contre-productive de la lutte des classes.             Bien que ce courant télévisuel soit des plus scénarisés et que les « acteurs » de ce type d’émission soient mis dans l’obligation de se comporter de tels ou tels manière au risque d’être évincé du « show », il n’en demeure pas moins que le comportement demandé aux belligérants peut être compris sous la forme d’un « sadisme de classe ». En effet, l’exhibition des classes inférieures et moins instruites dans cette pseudo institution télévisuelle, ne fait que de justifier à contrario la position dominante des détenteurs de médias appartenant quant à eux aux classes supérieures

De le nécéssité ou non de croire en Dieu

  L’individu arrivant sur cette planète Terre sans mode d’emploi, ce dernier ne pourra se référer qu’à une somme de croyances, d’expériences du « village » nécessaire pour assurer sa bonne croissance tant identitaire que physique ; histoire de donner du sens à sa vie, puisqu’il faut bien l’admettre, personne ne sut jamais comment ni pourquoi nous sommes arrivés en ces lieux dans une vie que nous n’avons pas choisie. Il en est parmi nous qui sont amenés à traverser moult épreuves pour réussir à vivre voir même à survivre sur notre planète. A vrai dire, nous sommes tous égalitaires face à la mort mais la difficulté de la vie des uns n’est pas forcément aussi ardue que la vie des autres. Cependant, nous pensons qu’aucune vie n’est simple par essence et que si pour certains le fait de traverser l’océan n’est pas un problème, pour d’autres, le fait de devoir franchir une rivière peut devenir aussi compliqué que de devoir affronter des cyclones ou des torrents.   Nous ne sommes pas fai